La sophrologie, quels bénéfices pour nos aînés ?

La sophrologie, quels bénéfices pour nos aînés ?

Article rédigé par Léa Calvez

La sophrologie, c’est quoi ?

Définie comme la science de la conscience et des valeurs de l’existence, la sophrologie est une méthode de bien être, qui vise avant tout la recherche de l’harmonie et de l’équilibre entre le corps et l’esprit. Accessible à tous, des enfants jusqu’aux seniors, chacun peut bénéficier de ses nombreux avantages.

Élaborée en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre, la sophrologie se fonde sur plusieurs inspirations de pratiques orientales (zen japonais, yoga indien, méditation tibétaine, etc.) et occidentales (hypnose, philosophie, neurologie, etc.).

Bien vieillir grâce à la sophrologie

A l’aide de techniques douces et progressives, incluant respiration profonde, détente musculaire et mentale, concentration et visualisation d’images positives, elle se révèle un puissant outil de développement personnel, qui favorise l’épanouissement, par une meilleure connaissance de soi et de son environnement. Vieillir n’est pas une maladie, c’est un processus physiologique naturel, mais qui entraîne des effets sur la santé physique, mentale, sociale et émotionnelle. Perte de mobilité, douleurs, troubles du sommeil, de la mémoire, manque de concentration, stress, anxiété, peur de la solitude et de l’ennui, sentiment d’inutilité conduisant parfois à un repli sur soi voir à la dépression…, la sophrologie, va contribuer à pallier à tous ces troubles et permettre de traverser et surmonter ces défis du quotidien le plus sereinement possible.

Bien qu’elle ne puisse, à elle seule, résoudre tous les problèmes des personnes âgées, elle leur donne les outils pour être les acteurs de leur vie et profiter pleinement de l’existence.

En savoir plus sur : 

La sophrologie : quels exercices ?

Pratiquée en groupe ou individuellement, assis ou debout, yeux fermés, la détente physique commence à s’opérer au son de la voix du sophrologue. L’objectif de la relaxation dynamique est de permettre au senior de prendre conscience de toutes les parties de son corps et de dynamiser les sensations et perceptions agréables. Par des séries de mouvements corporels doux et lents (nuque, cou, membres supérieurs et inférieurs), rythmés par la respiration, si possible abdominale, et des pauses, il va ainsi libérer ses tensions physiques, mentales ou émotionnelles et se concentrer sur des pensées positives. Plongé dans un état de semi conscience, entre veille et sommeil, ces exercices de détente musculaire vont l’aider à évacuer son stress, lâcher prise et se recentrer sur lui-même.

Mais la sophrologie va au-delà d’une simple relaxation. Elle explore toutes les facettes de l’intelligence du corps et des émotions, en captant les informations provenant de nos 5 sens, de nos organes, de nos muscles, en stimulant les fonctions vitales, la mémoire, la concentration, en augmentant la vivacité d’esprit et en améliorant la confiance et l’estime de soi…

La sophrologie en structures d’accueil

Foyers, associations, résidences seniors, EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou Maisons de retraite, de plus en plus de structures d’accueil font appel à des sophrologues pour animer des ateliers de groupe auprès de personnes en situation de handicap. Véritable thérapie dans la recherche du « bien vieillir », elle a des effets positifs sur le sommeil, l’apaisement des douleurs, le travail de l’équilibre et la posture, la prévention des chutes… mais se révèle également utile pour mobiliser les capacités de concentration et de mémorisation de patients atteints de maladies dégénératives.

Même si la sophrologie n’est pas une médecine à proprement parler, bien que certains la considère comme une pseudo-science, elle est un formidable outil thérapeutique pour aider les personnes âgées à mieux appréhender leur vie.

« Pour vieillir en paix, il faut être content de soi, en harmonie avec sa destinée, il faut se sentir à sa place, dans l’ordre. Il faut savoir ce qu’on peut, ce qu’on veut, être réconcilié avec les choses et avec les hommes. »

Citation de Henri-Frédéric Amiel